2. Avenue Michel-Ange đŸŒ±

La complexité des lichens et ses formes


Vous trouverez ci-dessous l’audio ainsi que le texte de la balade !
Bonne aventure !


Jusque maintenant nous avons appris qu’un lichen est une forme symbiotique entre un champignon et une algue
 

Une belle dĂ©couverte ! Mais ce n’est pas si simple.

Le monde des champignons est complexe et ses formes sont variables et parfois incongrues. Regardez les lichens sur l’arbre avec une loupe ou rapprochez-vous du lichen pour les voir Ă  l’Ɠil nu
 Un autre monde, n’est-ce pas ? 

CrĂ©dit: Xanthoria parietina, photo prise par l’auteure (2020). CC BY-SA 4.0

Des chercheurs ont essayĂ© de recrĂ©er un lichen dans un laboratoire en assemblant les diffĂ©rents organismes – algues et champignons. Mais
. un lichen n’est pas nĂ© de cette association. D’autres recherches ont montrĂ© que le lichen est probablement composĂ© d’un troisiĂšme organisme, une levure unicellulaire du phylum des BasidiomycĂštes (voir encadrĂ© 1).

Deux champignons ? Oui
 Pendant des annĂ©es, les lichens Ă©taient pensĂ©s comme une association entre un champignon AscomycĂšte (voir encadrĂ© 1) et une algue. Cette idĂ©e avait dĂ©jĂ  crĂ©Ă© polĂ©mique Ă  l’époque dans la science taxinomique bien fondĂ©e. La coopĂ©ration entre plusieurs organismes questionnait l’idĂ©e de la divergence d’organismes pour crĂ©er la diversitĂ© que nous voyons. En effet, les thĂ©ories de l’Ă©volution sont basĂ©es sur la sĂ©lection naturelle d’organismes adaptĂ©s Ă  leur environnement. Donc, l’idĂ©e qu’une espĂšce physiquement vue comme 1 individu soit, en fait, composĂ©e de plusieurs organismes Ă©tait juste impensable. Nous parlerons plus en dĂ©tails de ces questions et de ces dĂ©couvertes plus loin dans la balade.

La dĂ©couverte rĂ©cente de la prĂ©sence de deux champignons a Ă©tĂ© initiĂ©e par un certain Toby Spribille (2016) lorsqu’ avec ses collĂšgues, il Ă©tudie un lichen jaune (Bryoria tortuosa) qui produit un poison appelĂ© acide vulpinique (qui permet d’éloigner les gastĂ©ropodes) et un lichen brun (Bryoria fremontii) qui ne produit pas ces substances toxiques. Ces deux espĂšces avaient toujours Ă©tĂ© considĂ©rĂ©es comme diffĂ©rentes
 Pourtant, elles sont formĂ©es de la mĂȘme espĂšce d’algue et de champignon. Qu’est-ce qui les rend si diffĂ©rentes ?  En analysant les gĂšnes des lichens, Toby Spribille dĂ©couvre la prĂ©sence de gĂšnes de champignons basidiomycĂštes et lorsque ceux-ci Ă©taient enlevĂ©s, tout ce qui Ă©tait liĂ© Ă  la prĂ©sence d’acide vulpinique disparaissait. Spribille continua Ă  faire plus de recherches en analysant diffĂ©rents types de lichens et partout
 ce champignon BasidiomycĂšte Ă©tait prĂ©sent. La dĂ©finition d’un lichen a donc changĂ©.

Pour plus d’informations sur les recherches menĂ©es par Spribille sur la symbiose des lichens, voici le lien d’un article (en anglais).  

Le lichen contient Ă©normĂ©ment de mystĂšres que l’on commence Ă  peine Ă  dĂ©couvrir grĂące aux technologies actuelles en gĂ©nĂ©tique. Nous savons notamment que les bactĂ©ries qui forment le thalle ont certainement une fonction importante dans le fonctionnement du lichen.

Activité

En face de cet arbre, que voyez-vous ?

Un tronc avec quelques lichens. Des formes différentes. Des couleurs variées.

Le tronc est le substrat sur lequel pousse le lichen. Le lichen n’a pas d’effet nĂ©gatif sur l’arbre, car les attaches que le lichen possĂšde ne sont pas des racines. Le lichen possĂšde des rhizines qui sont des petites attaches composĂ©es de cellules fongiques qui permettent aux lichens de s’attacher au substrat. Les rhizines sont un des moyens d’identifier diffĂ©rentes espĂšces de lichens, car elles peuvent avoir des formes diffĂ©rentes – elles peuvent ĂȘtre simples, doubles.

Rhizines d’un lichen du genre Peltigera. CrĂ©dit: Peltigera praetextata de Ed Uebel sur Wikimedia. CC BY-SA 3.0

Les formes de lichens

Le thalle peut avoir des formes trÚs variées. Cette caractéristique est la premiÚre étape importante pour différencier et identifier les espÚces.

  • Lichens crustacĂ©s : ce sont des lichens qui forment une croĂ»te sur le substrat et qui peuvent ĂȘtre difficilement dĂ©tachĂ©s de cette surface tellement les rhizines y sont enfoncĂ©es. Ce type est le plus rĂ©pandu, mais aussi le plus difficile Ă  identifier Ă  cause de leurs formes variĂ©es et dĂ» au fait que, pour dĂ©tacher le lichen, il faut prendre un morceau de substrat. Les rhizines des lichens crustacĂ©s rentrent dans le substrat, autant tronc que pierre. La photo ci-dessous est celle d’un lichen souvent observĂ© dans des environnements polluĂ©s. Le nom du lichen est Lecidella elaechroma
CrĂ©dit: lecidella elaechroma, photo prise par l’auteure (2020). CC BY-SA 4.0
  • Lichens lĂ©preux : cesont des lichens qui ont leur croĂ»te (similaire aux crustacĂ©s) entiĂšrement formĂ©e de petits granules farineux. Ces lichens lĂ©preux forment une sorte de lĂšpre sur leur substrat et sont caractĂ©ristiques d’un habitat abritĂ© des pluies.
CrĂ©dit: Phlyctis argent, photo prise par l’auteure (2020). CC BY-SA 4.0
  • Lichens foliacĂ©s : ce sont des lichens en forme de feuille. Ces lichens peuvent ĂȘtre dĂ©tachĂ©s de leur substrat plus ou moins facilement. Le test pour vĂ©rifier est de pouvoir passer un ongle en dessous du lobe. Le lobe est la partie extĂ©rieure du thalle du lichen, en forme de feuille. Le cortex supĂ©rieur des lichens foliacĂ©s a une couleur diffĂ©rente du cortex infĂ©rieur. Cette diffĂ©rence de couleur est due Ă  une distribution diffĂ©rente d’algues. Le cortex infĂ©rieur n’a pas de couche d’algue.
CrĂ©dit: Parmelia sulcata, photo prise par l’auteure (2020). CC BY-SA 4.0
  • Lichens fruticuleux : ce sont des lichens arbustifs (qui ressemblent Ă  un arbuste). Ces lichens ont une symĂ©trie radiaire, tous leurs cĂŽtĂ©s sont similaires. À cause de la distribution homogĂšne des couches d’algues les cortex infĂ©rieurs et supĂ©rieurs ont la mĂȘme couleur. 
CrĂ©dit: Ramalina farinacĂ©e, photo prise par l’auteure (2020). CC BY-SA 4.0

Il y a encore diffĂ©rentes formes de lichens, mais pour le moment vous avez assez d’informations pour diffĂ©rencier quelques types.

Les lichens peuvent avoir diffĂ©rentes couleurs. La couleur du thalle dĂ©pend du type d’algue qui forme la symbiose avec le champignon. Si c’est une algue verte en association avec un champignon (par exemple, les lichens du genre Physconia – voir photo ci-dessusalors le thalle sera probablement vert quand il sera humide et bleu lorsqu’il sera sec. Si les algues sont rouges, alors le thalle du lichen sera trĂšs certainement brun (comme les lichens du genre Melanelixia). Si le lichen est morphologiquement diffĂ©rent dĂ» au photobionte on dit que ce sont diffĂ©rentes formes. Il faut savoir que les lichens changent Ă©normĂ©ment en fonction de l’humiditĂ©. Si il pleut les lichens peuvent ĂȘtre saturĂ©s et changer de forme devenant parfois mĂ©connaissables. 

Activité

Pouvez-vous différencier les différentes formes de lichens sur cet arbre ? Y a-t-il des lichens de couleurs différentes ?

Pour regarder les lichens, il est indispensable d’avoir une loupe. Si vous n’avez pas de loupe, vous pouvez admirer les lichens grĂące aux photos ci-dessous. Si vous avez une loupe mais ne savez pas comment l’utiliser, je vous conseille cette vidĂ©o (en anglais). 

Nous allons introduire une espĂšce de lichen assez commune. Le genre est Xanthoria. Les lichens de ce genre sont jaunes comme vous pouvez le voir sur le spĂ©cimen sur l’arbre. Parfois ces lichens sont bleus et ont les bords jaunis. Leur caractĂ©ristique est leur couleur jaune ou bleue, mais aussi leurs systĂšmes reproductifs, qui sont comme des petits champignons (voir photo) – un autre trait important pour identifier les lichens que nous apprendrons un peu plus tard dans la balade. Ces petits champignons qui ressortent s’appellent les apothĂ©cies. Ce sont des structures qui permettent la reproduction sexuelle et contiennent des spores dans des sacs que l’on nomme asques – structures qui dĂ©finissent un des types de champignons qui forment le lichen, les AscomycĂštes. 

Sur le chemin de notre troisiÚme halte, réfléchissez à la question ci-dessous:

Pourquoi vous souciez-vous des lichens ? Pourquoi devons-nous nous soucier des lichens ?

On se retrouve au Parc du Cinquantenaire Ă  la localisation ci-dessous đŸ‘‡đŸŸđŸ‘‡đŸŸ

Si tu ne continues pas la balade, peux-tu nous donner ton avis sur ton expĂ©rience ici ? Ça nous permettra de nous amĂ©liorer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :