6. Place du Luxembourg đźŚ»

Les lichens et la mĂ©decine 


Vous trouverez ci-dessous l’audio ainsi que le texte de la promenade ! 
Bonne aventure !


Un peu d’histoire….

L’évolution de la symbiose des lichens est intĂ©ressante, car la co-Ă©volution de l’algue et du champignon s’est faite plusieurs fois Ă  diffĂ©rentes pĂ©riodes et pour diffĂ©rentes espèces. Les lichens reprĂ©sentent un succès de plusieurs millions d’annĂ©es. Des fossiles de lichens ont Ă©tĂ© retrouvĂ©s et ont Ă©tĂ© datĂ©s d’approximativement 418 millions d’annĂ©es (entre 420 et 350 millions d’annĂ©es), Ă  l’époque dĂ©vonienne. Pour vous donner une idĂ©e, l’homme est apparu il y a 200 millions d’annĂ©es et le big bang se serait passĂ© il y a 13,8 milliards d’annĂ©es.  

Si vous pouviez retourner dans le temps Ă  cette Ă©poque dĂ©vonienne, ce ne sont pas des arbres ou des plantes – qui existeraient, mais de très petites tailles – que vous verriez partout mais des Prototaxites. Ces organismes qui parfois avaient la taille d’une maison ont dominĂ© les paysages en Afrique, Australie, Europe, AmĂ©rique du Nord et en Asie pendant 40 millions d’annĂ©es, soit 20 fois l’existence de l’homme. Ces organismes immenses sont de grandes structures ressemblant Ă  celles des lichens, crĂ©ent de la symbiose entre des algues et des champignons. Les Prototaxites ont ensuite disparu certainement Ă  cause de l’évolution de la taille des arbustes et des arbres qui auraient ombragĂ© les organismes et les auraient empĂŞchĂ©s d’utiliser la lumière du soleil pour la photosynthèse. Les lichens existent donc depuis des milliers d’annĂ©es. Photo et plus d’info sur l’incertitude qui plane autour de ces organismes ici

Qu’est-ce qui compose un lichen ? 

Les lichens sont pleins de composants chimiques. 

Pour diffĂ©rencier une espèce d’une autre, les lichĂ©nologistes – les personnes qui Ă©tudient les lichens – appliquent de l’eau de Javel ou de soude caustique (entre autres) ce qui crĂ©e une rĂ©action chimique et change la couleur du thalle des lichens. En fonction de cette couleur, nous pouvons distinguer deux lichens qui se ressemblent morphologiquement mais qui sont diffĂ©rents structurellement. 

Ce type de test doit ĂŞtre fait avec prĂ©caution car il tue les lichens. Souvent, les produits chimiques sont appliquĂ©s sur une toute petite partie du thalle et seulement sur quelques lichens trouvĂ©s sur le substrat – la surface sur laquelle se trouve le lichen.

Auparavant – et encore aujourd’hui -, les lichens Ă©taient utilisĂ©s pour les colorations. Le fait que ces organismes soient remplis de produits chimiques rend le mĂ©lange avec d’autres produits comme l’ammoniac, intĂ©ressant pour colorer des matĂ©riaux comme la laine. En Écosse, un endroit oĂą il y eut et il y a encore une grande production de laine, certaines espèces de lichens Ă©taient très utilisĂ©es pour la coloration d’abord Ă  petite Ă©chelle et puis avec but commercial. Des chaudrons Ă  trois jambes Ă©taient souvent vus dans les Ă®les Ă©cossaises oĂą l’on faisait bouillir des lichens. Les derniers producteurs de laines et de vĂŞtements de manière traditionnelle et artisanale ont cessĂ© leur production en 1997.

La photo ci-dessous montre les diffĂ©rentes couleurs que l’on peut avoir en colorant la laine avec les lichens. Les couleurs plus sombres sont obtenues lorsque l’on plonge plusieurs fois les fils dans la mixture. 

Coloration orcĂ©ine (pigment obtenu Ă  partir de lichen) de laine Ă  partir de lichen. CrĂ©dit: W. carter sur WikimĂ©dia. CC0 1.0 Domaine Publique 

Malgré tout, les lichens, nous l’avons déjà dit, poussent très lentement et la récolte doit être faite dans les règles de l’art, en prenant en compte leur temps de pousse.

Les usages traditionnels des lichens

Les lichens ont été utilisés et sont encore utilisés partout dans le monde (Crawford, 2015), notamment dans la médecine traditionnelle. Cela est dû à leurs deuxièmes métabolites qui sont reconnus comme étant actifs physiologiquement et peuvent être utilisés comme antibiotiques. D’autres utilisations de lichens dépendent de leurs glucides.

En Europe, l’origine de l’utilisation des lichens dans la mĂ©decine traditionnelle remonte aux 4ᵉ et 3ᵉ siècle avant JĂ©sus-Christ (BCE), lorsque les lichens ont Ă©tĂ© enregistrĂ©s par des Grecs anciens. Les usages les plus communs des lichens dans la mĂ©decine sont pour traiter les blessures, les problèmes de peau et de digestion ainsi que dans l’obstĂ©trique et la gynĂ©cologie. Les usages dĂ©pendaient autant des pays et des coutumes que des espèces trouvĂ©es aux alentours. Par exemple, au 18ᵉ siècle, les “highlanders” – les habitants des Highlands, en Écosse – mĂ©langeaient le lichen Parmelia saxatilis (photo ci-dessous), au tabac. En Suède, la mĂŞme espèce Ă©tait utilisĂ©e pour retirer les verrues et au Bhoutan, elle Ă©tait utilisĂ©e pour soigner la lèpre, les saignements de l’utĂ©rus et les ulcères chez les enfants. D’autres espèces comme Evernia prunastri sont utilisĂ©es pour la crĂ©ation de parfums. Les lichens sont aussi utilisĂ©s en pharmacologie et en cosmĂ©tologie. Evernia prunastri et Parmelia saxatilis ne sont pas des espèces rares et peuvent facilement ĂŞtre trouvĂ©es – parfois dans les villes. Parmelia saxatilis peut aussi produire un colorant rouge-brun. 

Evernia prunsatri de Tocekas sur WikimĂ©dia. CC BY-SA 3.0
Parmelia saxatilis de Jeremy Atkinson sur Wikimédia. CC BY 2.0.

Pouvons-nous manger les lichens ?

Les lichens ne sont pas digestibles par les animaux, mais certaines espèces ont développé des enzymes qui leur permettent de digérer les composants chimiques des lichens.

Les rennes qui se nourrissent des lichens (du type Evernia) ont des enzymes spĂ©ciales appelĂ©es lichĂ©nases pour digĂ©rer les lichens et leurs produits chimiques. MalgrĂ© tout, dans certaines coutumes, les lichens sont une source de nourriture. Les peuples Salish (Nord-Oust des États-Unis et Canada) consommaient les lichens. Leur mĂ©lange avec d’autres sources de nourritures capturait les glucides. Par exemple, les lichens du genre Bryoria Ă©taient rincĂ©s et trempĂ©s dans l’eau pendant plusieurs heures avant d’être travaillĂ©s Ă  la main pour enlever les acides vulpiniques (lĂ©tales pour certains gastropodes). Ensuite, les lichens Ă©taient cuits dans un foyer couvert (avec mousses et terres) chauffĂ©s au feu pendant plusieurs jours. Quand les lichens Ă©taient dĂ©terrĂ©s, ils avaient une forme gĂ©latineuse et noire.

Dans notre société, c’est très rare de manger des lichens, mais quand on a que ça…

Pendant la guerre en Bosnie-HerzĂ©govine (1992-95), certains lichens du genre Usnea et Evernia Ă©taient utilisĂ©s dans les porridges et pour crĂ©er de la farine (Redzic et al., 2010). Enfin au Japon les lichens du genre Umbelicaria sont comestibles s’ils sont prĂ©parĂ©s correctement. Ils ont Ă©tĂ© utilisĂ©s comme source de nourriture lors des famines.

Depuis des siècles, les lichens font donc partie de la vie des humains, que ce soit pour nous nourrir, pour permettre à l’écosystème de fonctionner ou pour attiser la réflexion.

Activité

La plupart des lichens que nous avons vus pour le moment sont foliacés (en forme de feuille). Ici, pour la première fois, vous pourrez observer des lichens crustacés. Ils sont très petits et difficiles à voir, mais si vous gardez un œil, vous les verrez !

Pour rappel, les lichens crustacĂ©s sont des lichens qui sont incrustĂ©s dans l’Ă©corce. C’est impossible de retirer le lichen sans le substrat – la surface sur laquelle se trouve le lichen. Ce lichen du type crustacĂ© vient du genre des Lecanora, l’espèce est plus compliquĂ©e Ă  dĂ©terminer, car les individus sont jeunes et il faudrait un microscope pour ĂŞtre sĂ»re de pouvoir les nommer correctement. Ces spĂ©cimens sont difficiles Ă  trouver sur le tronc car elles sont toutes petites. Peux-tu les voir ? Les spĂ©cimens poudreux et verts Ă  cĂ´tĂ© de ce lichen du genre Lecanora sont des algues unicellulaires, sans lichen.

 Savez-vous nommer les lichens foliacĂ©s que nous connaissons maintenant comme Xanthoria parietina ? 

Un autre lichen que vous pouvez voir sur le tronc est Phaeophyscia orbicularis. Sur son thalle, il y a comme de la poudre ou de petits granules. Ce sont aussi des organes reproducteurs. Nous parlerons de la reproduction des lichens Ă  la prochaine halte, ici

Retournez-vous et observez le banc de plus près. Est-ce que vous voyez les lichens incrustĂ©s dans le banc ? Les lichens sont vraiment partout…. Cette espèce crustacĂ©e sur le banc est Candelariella aurella. Il y a Ă©normĂ©ment de lichens similaires Ă  celui-ci (crustacĂ©s, jaunes et qui se trouvent sur diffĂ©rentes surfaces). Ce qui les diffĂ©rencie est principalement la chimie ou les formes des spores que l’on ne peut observer qu’avec un microscope. 

Ă€ la prochaine halte, je vous emmène pour une plongĂ©e dans la reproduction des lichens et comme les champignons, c’est passionnant mais pas toujours Ă©vident !

Références

  • Information sur les Prototaxites ont d’abord Ă©tĂ© trouvĂ© dans : 
    Sheldrake, M. (2020). Entangled life: how fungi make our worlds, change our minds & shape our futures. Random House.
  • Crawford, S. D. (2019). Lichens used in traditional medicine. In Lichen secondary metabolites (pp. 31-97). Springer, Cham.
  • Redzic, S., Barudanovic, S., & Pilipovic, S. (2010). Wild mushrooms and lichens used as human food for survival in war conditions; Podrinje-Zepa Region (Bosnia and Herzegovina, W. Balkan). Human Ecology Review, 175-187.

Retrouvons-nous au Square de Meeûs ! Comme toujours plus de détail sur la localisation sur la carte 👇🏽👇🏽

Si tu ne continues pas la balade, peux-tu nous donner ton avis sur ton expĂ©rience ici ? Ça nous permettra de nous amĂ©liorer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s

%d blogueurs aiment cette page :